Le mot du maire

Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne.Nous voici aujourd’hui à la dixième édition du Kayenn Jazz Festival !

Ce festival de musique, qui se tiendra du 13 au 18 Octobre 2015,  principalement au Jardin botanique, est l’une des grandes fiertés de la Ville de Cayenne, qui depuis, ces longues années, s’évertue à vous apporter le meilleur de la scène Jazz régionale, nationale  et internationale.

Cette année encore la Guyane est à l’honneur à travers ses voix féminines telles que Maryloo Coopen et Ruthy, deux femmes dont le timbre est chargé de soul, de jazz et de rythme n’ blues, la jeune et talentueuse mananaise, Arhuna, qui arrive sur la scène guyanaise avec beaucoup d’émotion et variations dans la voix,  ainsi que Karn & The Howling Soul,  où là, l’univers thaïlandais est plutôt rock n’ roll et, enfin, Régine Lapassion dont la voix voyage dans l’espace de tous les rythmes et mélodies.

A côté de toutes ses dames, nous trouvons d’autres voix féminines comme celles de Darline Desca, qui porte le chant haïtien au-delà des frontières caribéennes, l’immense batteuse et chanteuse, de Terry Lyne Carrington, qui amène chez nous la force du jazz afro-américain, accompagnée de 5 autres femmes chanteuses et musiciennes toutes aussi exceptionnelles, les unes que les autres, toutes grandement reconnues sur la scène internationale.

Pour sceller l’union féminine du Kayenn Jazz Festival 2015, nous avons programmé parmi les membres d’une même famille,  des femmes de la formation de blues et de gospel, The Jones Family Singers,  qui soulèveront l’âme de chacun d’entre nous au rythmes des louanges, vers un ailleurs exceptionnel.

Nos artistes locaux, tels que le flûtiste Yann Cléry et le crooner « Teedje », de son vrai nom Guy Delamare sont également programmés au Festival, ainsi que Denis Lapassion.

Se joindront à nos artistes, le jeune et talentueux  violoncelliste tunisien, Jasser Haj Youssef, qui viendra  dans notre Ville-capitale avec son univers mêlant jazz, classique et musique du Moyen-Orient, le grand saxophoniste français, Guillaume Perret, qui, avec son album « Open » nous ouvrira d’autres espaces sonores, entre jazz et métal rock, l’autre extraordinaire saxophoniste, Jacques Schwartz-Bart, Guadeloupéen, de nationalité américaine,  qui s’est associé avec des musiciens Haïtiens pour nous présenter « Racines» sera aussi sous le soleil guyanais à cette occasion.

Le batteur ivorien, Paco Séry et le pianiste américain, Randy Weston, nous ferons embrasser l’immense héritage musical de l’Afrique.

Le  Septeto internacional, mêlant les rythmes de la Suisse, du Mexique et de Cuba nous fera découvrir l’Europe aux sons de sa grande diversité, aux couleurs latin-jazz.

Avec ce panel de grands artistes, j’ai voulu apporter, une fois encore, le jazz, composé de toutes ses couleurs, à notre population.

Cette année, comme je vous l’avais promis, depuis mon élection à la tête de la Ville de Cayenne, le Kayenn Jazz Festival sera accueilli par d’autres communes de Guyane dont Mana, Roura et Matoury afin de porter le jazz aux portes mêmes des Guyanais par l’accompagnement des communautés de communes telles que la CACL et la CCOG.

J’ai voulu également que le KJF 2015 serve également de façon très concrète à une cause commune. Aussi, nous avons programmé, à l’intérieur même du festival, un spectacle à caractère caritatif, décentralisé, que nous avons nommé « Solidarité en Jazz » dont les bénéfices iront à une association qui accompagne les victimes de la maladie d’Alzheimer ainsi que leur famille.

Dans l’optique de la mise en place d’écoles de musique municipale d’éveil et d’initiation de quartier, nous avons programmé une matinée spécialement dédiée aux enfants, les « Tout-petits en jazz » où les écoles de musiques présenteront des concerts aux jeunes enfants, dans un village où ils pourront être initiés aux instruments de musique et aux chants.

Je souhaite remercier vivement l’ensemble des partenaires institutionnels et privés qui nous accompagnent dans cette aventure.

Chers administrés, je vous souhaite une bonne semaine de festival !